Après les LuxLeaks, nouveau scandale de fraude et d’évasion fiscale via un État-membre de l’UE. Le quotidien français “Le Monde” et 16 autres médias ont passé au crible 4 millions de documents réalisant une vaste enquête sur le système fiscal luxembourgeois, où l’on apprend entre autres que parmi les 140.000 sociétés immatriculées actives, 90% sont détenues par des non résidents, et 33% sont des sociétés de participation ou holding dans laquelle sont logés des actifs permettant à “des milliardaires, des multinationales, des sportifs, des artistes, des politiques… ” de bénéficier d’un régime fiscal favorable. Des fonds d’origine criminelle y auraient également été dissimulés. Les sommes en jeu sont énormes : sur 2018-2019, 6.500 milliards d’euros d’actifs auraient été placés dans ces sociétés “offshore”, soit plus de 100 fois le PIB 2019 de ce pays de 600.000 habitants, troisième centre financier d’Europe après Londres et Zurich.

Source et copyright : La tribune, 8 février 2021

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles