Le tribunal judiciaire de Paris a homologué vendredi une convention judiciaire d’intérêt public négociée entre le groupe et le Parquet national Financier. La holding a reconnu lors de l’audience des faits de corruption et d’abus de confiance afin de décrocher la gestion du port de Lomé, au Togo.

Source et copyright : Les Echos, 26 février 2021

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles