En cas de fusion-absorption d’une société par une autre société, la société absorbante peut désormais, à certaines conditions, être condamnée pénalement pour des faits commis par la société absorbée avant la fusion.

Source et copyright : Cour de cassation, 25 novembre 2020

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles