Transparency International vient de publier les résultats du baromètre européen 2021 de la perception de la corruption.

Méthodologie : travail de terrain effectué entre octobre et décembre 2020 avec plus de 40 000 personnes interrogées dans 27 pays d’Europe.

Enseignements :

  • un tiers des personnes pensent que la corruption s’aggrave dans leur pays et plus d’un tiers qu’elle reste au même niveau ;
  • près de la moitié disent que leur gouvernement fait un mauvais travail dans la lutte contre la corruption ;
  • plus de la moitié des gens pensent que leur gouvernement est dirigé par quelques intérêts privés ;
  • dans près de la moitié des pays, les premiers ministres et les membres du parlementaires sont considérés comme les plus corrompus. Dans l’autre moitié, ce sont les dirigeants d’entreprise et les banquiers ;
  • trois personnes sur dix paient un pot-de-vin ou utilisent une connexion personnelle pour accéder aux services publics, tels que les soins de santé ou l’éducation (soit 107 millions d’européens).

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles